Evènement du mois d’octobre : déroulement d’un stage de bushcraft

Evènement du mois d’octobre : déroulement d’un stage de bushcraft

Un feu dans la neige

Beaucoup d’entre vous souhaiteront sans doute un jour ou l’autre participer à un stage de survie : quelle meilleure façon de développer ses compétences et sa réactivité en milieu naturel que par une immersion totale dans un contexte de survie, loin du confort de la civilisation ?

En effet, ces stages de survie durent généralement plusieurs jours, suffisamment pour réveiller le survivaliste qui sommeille en vous.  Bien entendu, chacune des associations proposant ce genre d’activités composera ses programmes différemment, et ce sera une expérience différente pour ses participants.

Cependant, il y aura certains paramètres communs à chaque séjour de ce type.

Le plus souvent, l’essence même d’un stage de bushcraft en pleine nature veut qu’il se déroule… En pleine nature. Comptez donc un temps de trajet en fonction de l’endroit où vous vous trouvez, le lieu où se situe le Quartier Général de l’équipe d’encadrement, le point de rendez-vous fixé et enfin le secteur dans lequel vous allez devoir survivre.

En France, beaucoup se déroulent dans les Alpes, mais certains sont également disponibles en périphérie de la région Parisienne (souvent pour une durée plus courte). Prévoyez donc un petit voyage avant même le début du stage.

Ces évènements durent généralement entre deux et trois jours, pour une immersion optimale tout en permettant une flexibilité d’emploi du temps pour accommoder les disponibilités de chacun. Le temps d’un week-end, donc, vous découvrirez ou redécouvrirez les joies de la vie en pleine nature.

Prenez toutefois certaines précautions d’avance, comme des médicaments si vous prenez un traitement, ou de la nourriture si les repas ne sont pas fournis : vous pourrez vous renseigner auprès de l’agence sur tous les petits détails et choses à prévoir.

La plupart commencent de la même façon: un briefing complet, au camp de base, vous sera délivré afin de revoir toutes les consignes de sécurité, règles à observer, précautions à prendre… Ainsi qu’un petit récapitulatif du programme et des points et compétences qui seront abordés durant ce stage.

N’hésitez surtout pas à poser des questions!

Regardez par exemple dans cette vidéo des CRAP (forces spéciales), la façon dont communiquent les participants :

La suite est également souvent la même : le trajet jusqu’au lieu où se déroulera le stage. En véhicule ou en randonnée, prévoyez tout de même de bonnes chaussures de marche, ainsi qu’une tenue adéquate: on passe aux choses sérieuses, habillez-vous en conséquence!

Enfin, chaque organisateur aura ses spécialités et ses préférences, et composera son programme à sa manière, pour une expérience unique et personnalisée.

Des principes de base du bushcraft comme les meilleures façons de faire face au climat ou comment trouver de l’eau et de la nourriture aux aboutissants plus spécifiques comme la pêche, les pièges ou le self-défense. Vous pourrez vous initier à un grand nombre de techniques de la vie face à la nature sauvage.

Les stages de survie vous feront découvrir des compétences utiles tout en partageant dans une atmosphère naturelle et conviviale, pour être préparé aux pires circonstances.

Sources externes : www.guidedesurvie.net/kit , www.guidedesurvie.net/couteauwww.expedia.fr/OMGB/events/stage-de-survie-de-bear-grylls?rfrr=VB365.Discover.Eventtiles.stage-de-survie-de-bear-grylls

Apparition de nombreux stages de bushcraft en France

Note : Cet article servira d’introduction à un article qui va bientôt paraître sur un évènement majeur du mois d’Octobre.

Sauriez-vous quoi faire si vous êtes largué en plein milieu du désert ou d’une jungle ? Avec seulement vos habits sur vous et peut-être un couteau ?

Si vous êtes un gorille des villes comme moi, vous avez sûrement partagé cette fantaisie remplie de peur et vous êtes demandé comment vous pourriez vous tirer d’affaire sans le confort de la vie moderne. Sauriez-vous fabriquer un abri, trouver de l’eau potable, vaincre l’hypothermie, ou tout simplement trouver de quoi vous nourrir ? Et je ne parle même pas de faire du feu sans matériel avant que la nature décide de vous supprimer…

Probablement pas sans le coup de pouce et un apprentissage au préalable !

Heureusement pour vous, cette aide est très proche : il existe aujourd’hui des programmes spéciaux d’immersion en extérieur. Des écoles de bushcraft fleurissent un peu partout et il est intéressant d’en parler sur ce blog car vous le savez peut-être déjà : je suis un adepte d’évènementiel.

Sujet du jour donc, les écoles pour apprendre à défier mère nature. Même si l’on parle de compétences primitives comme « faire du feu par friction », il s’agira avant tout d’exploiter les dernières technologies dans le domaine : pierre à feu, paracordes, etc. Bien évidemment, il faudra maîtriser ces bases dont nous avons parlées (car que feriez-vous si vous perdez votre pierre à feu ?)…

Il s’agit donc de perpétuer ces savoirs-faire pour les générations à venir.

Explorer la nature sauvage peut devenir très difficile très vite. Spécialement si mère nature veut vous donner un petit défi ! Vous pouvez vous sentir démuni ou alors vous pouvez faire appel à votre bear grylls interne :-), et devenir le maître de la survie improvisée. Nous allons en parler plus en détails dans le prochain article, mais en attendant, voici une petite vidéo intéressante :